6 erreurs à éviter quand on décide d'investir son argent

investir son argent 6 erreurs à éviter

Investir son argent pour la première fois peut provoquer une peur irrationnelle chez l'investisseur débutant. "Je n'y connais pas grand chose", "Est-ce que je vais perdre mon argent ?", "C'est peut-être trop risqué", autant de questions qui provoquent le doute et renforcent le sentiment d'incertitude. Pour démarrer sereinement dans l'investissement vous devez éviter ces 6 erreurs :

  1. Vouloir gagner de l'argent le plus rapidement possible
  2. Laisser ses émotions guider ses actions
  3. Ne pas connaître les placements dans lesquels on investit
  4. Ne pas suivre les actualités des marchés
  5. Tout miser sur un seul investissement
  6. Ne pas se fixer d'objectifs

Bonus : ne pas faire ses propres recherches

Erreur n°1 : investir pour gagner de l'argent rapidement

C'est le premier biais contre lequel vous allez devoir lutter en tant que nouvel investisseur.

Oubliez tout de suite que vous avez une chance de gagner énormément d'argent en peu de temps. Et encore moins en ne faisant rien.

Investir son argent c'est parier. Le pari est un jeu à somme nulle, soit vous perdez, soit vous gagnez, il y a des risques.

Investir son argent c'est donc prendre des risques ! Et le risque c'est l'incertitude. À ce niveau-là, on est toujours incapable de vous dire si vous allez gagner de l'argent, alors penser en gagner rapidement est une erreur fondamentale.

Vous pouvez consulter régulièrement la cartographie des marchés et des risques de l'AMF pour avoir une idée de la prise de risques de votre investissement.

Conditionnez votre état d'esprit dès à présent à cette réalité là et soyez tranquille avec : investir votre argent nécessite du temps et ne garantit aucune plus-value.

En réalité, les meilleurs investisseurs prennent leur temps, leurs investissements sont sur le long terme et ils sont capables de supporter les (grosses) baisses de leur portefeuille. Ils ont confiance en leur stratégie d'investissement et leurs placements, car à terme, ils savent qu'ils seront gagnants.

💡
Cette erreur à volontairement été placée en premier car elle est symptomatique des nouveaux investisseurs en 2022. Elle a notamment été renforcée par l’essor des cryptomonnaies ayant fait exploser le rendement et le capital de ceux qui ont basé leur stratégie d’investissement dessus.

Erreur n°2 : laisser ses émotions guider ses actions

Il est difficile de persuader un investisseur débutant de l'importance de cette erreur.

Cela peut sembler évident, mais les investisseurs professionnels ou aguerris savent à quel point lorsqu'on débute il est difficile de faire abstraction de ses pensées.

L'investissement en bourse, en cryptomonnaies, en immobilier ou en ce que vous voulez doit être neutre et vierge de tout sentiment. À partir du moment où vous laissez l'émotionnel orienter vos prises de positions vous allez agir de façon irrationnelle.

Or, sur une place de marché, toutes vos décisions ont intérêt à être le plus rationnelle possible si vous souhaitez maximiser votre rendement, car investir son argent dans la bourse, l’immobilier ou dans un placement quel qu’il soit nécessite une expertise propre à ce marché.

3 biais psychologiques connus liés à l'émotion de l'investisseur : l'effet Dunning-Kruger, FOMO & FUD.

L'effet Dunning-Kruger : expérimenté au tout début de la nouvelle vie d'investisseur. Appelé également le biais de surconfiance, cet effet se caractérise par une sensation d'expertise ultime et de simplicité de réussite avant de connaître ses premières déroutes pour finalement progresser petit à petit.

effet dunning kruger
L'effet Dunning-Kruger (source : Wikipédia)

FOMO (Fear Of Missing Out) : Vous paniquez à l'idée de ne pas pouvoir investir dans la nouvelle pépite. Une action, un bien immobilier, une crypto ou une valeur à le vent en poupe, vous en entendez parler depuis un moment, elle se met à monter et vous êtes subitement tenté d'acheter à votre tour cette valeur pour profiter de cette forte augmentation.

FUD (Fear Uncertainity Doubt) : C'est l'opposé du FOMO, vous pensez que vous allez tout perdre si vous ne retirez pas maintenant votre argent. Cette situation arrive souvent dans les bear market ou marchés baissiers, des valeurs perdent beaucoup de leur capitalisation, les gens paniquent et les valorisations arrivent si bas que vous êtes tentés de retirer vos investissements pour minimiser vos pertes.

Ces deux situations ne doivent pas conduire vos décisions. Faites abstraction de toute émotion et restez fidèle à la stratégie d'investissement que vous avez mise en place dès le départ.

Erreur n°3 : ne pas connaître les placements dans lesquels on décide d'investir

Cette erreur rejoint la dernière erreur (l'erreur bonus), citez un peu plus bas dans l'article.

Les individus se mettent à investir dans des placements inconnus généralement en suivant les recommandations d'autrui, tout en espérant réaliser un bon rendement.

Dans ce genre de situation, nous n'avons aucune idée du potentiel de l'investissement et nous déléguons délègue notre confiance à la personne qui nous transmet l'information.

Il est crucial de comprendre les fondamentaux de l'action, du bien immobilier ou de l'action en bourse dans laquelle vous commencez à investir votre argent.

Pourquoi ? Tout simplement pour interpréter au mieux les mouvements de marchés et les signaux qui s'y rattachent.

Par exemple : j'ai décidé d'investir dans l'or en 2022.

En me renseignant, j'en apprend plus sur les fondamentaux de l'or :

  • la rareté qui s'y rattache
  • Sa fonction de monnaie confiance
  • L'importance qu'accordent les banques centrales et les particuliers à ce métal précieux en temps de crise.

Voilà un dernier indice intéressant : je sais désormais que mon investissement dans l'or sera susceptible d'atteindre son pic haussier pendant les périodes de crise. Le conserver hors période de crise est intéressant tout de même, mais il sera moins valorisé, j'en ai conscience et suis tranquille avec cette idée.

💡
Plus que de comprendre la valeur, il est même recommandé d'investir dans des projets dans lesquels vous avez foi : il s'agit de votre argent ! Êtes-vous sûr que ça vaut le coup ? Achèteriez-vous vous même le produit/service ou la promesse vendue ?

Erreur n°4 : investir sans suivre les actualités des marchés

Cette erreur rejoint l'erreur numéro 3, elle souligne la nécessité d'une bonne veille, d'obtenir les bons renseignements au bon endroit.

La valeur de vos investissements, quels qu'ils soient, est corrélée au monde réel. Pester derrière votre smartphone en consultant votre application de trading ne vous permettra pas d'anticiper et d'empêcher les mouvements sur les marchés.

La volatilité du marché est fonction normale d'un marché efficient, c'est la respiration du marché. En tant qu'investisseur il ne convient pas de l'empêcher (spoiler : c'est impossible) mais de la comprendre pour l'anticiper.

Pour réussir cet exercice périlleux vous devez comprendre dans quel environnement évoluent vos investissements et vos placements.

L'action de l'entreprise cotée en bourse que vous avez achetée est-elle dans une zone géopolitique tendue ? Si oui, restez au courant de l'actualité dans cette zone du monde : une décision ou annonce quelconque de la part d'un pays pourrait conditionner la valeur de votre action en bourse.

Un exemple plus simple qui parlera à de nombreux investisseurs : vous avez probablement une assurance-vie comme placement principal, alors surveillez la santé financière de la compagnie d’assurance en question si vous tenez à votre capital, surveillez la santé financière du pays dans lequel vous avez des obligations via cette même assurance vie si vous tenez à vos euros.

Rappelez vous : la volatilité n’est pas le fruit du hasard mais bien de multiples causes qui sont mesurables et anticipables.

Découvrez les avantages et les inconvénients de l’assurance vie.

Erreur n°5 : tout investir sur un seul placement

Vous avez sans doute déjà joué au poker, c'est ce qu'on appelle un All-in : vous décidez de tout investir sur une seule décision, un seul moment.

Dans ce cas de figure, comme au poker, c'est quitte ou double. Si vous avez tort vous allez tout perdre, si vous avez raison cela peut être extrêmement bénéfique.

Décider d’investir tout votre argent dans une seule action en bourse, dans un seul placement immobilier ou dans une unique assurance vie s'approche d'une décision irrationnelle : les facteurs de réussite d'un investissement sont tellement nombreux et inconnus qu'il est irrationnel de tout miser sur une seule valeur.

Bien évidemment il y a des exceptions : l'investisseur ayant déposé ses 10000 euros de capital en 2010 sur Bitcoin est juste milliardaire aujourd'hui. Idem pour celui qui a cru en 2001 à l'ascension d'Amazon et à l’explosion des actions des entreprises tech cotées en bourse.

Mais ne vous leurrez pas, dans l'investissement les échecs sont beaucoup plus nombreux. La seule raison pour laquelle vous pensez que les gros coups sont nombreux réside dans le fait que les gens ne parlent que de leurs réussites et jamais de leurs échecs.

Investir pour tenter de dénicher le placement au meilleur rendement ne se fait pas à la légère. L’investissement c’est la gestion du risque, et cette gestion de risque ne peut être optimale si votre portefeuille et votre patrimoine n’est pas diversifié, ou du moins suffisamment pour être résilient en cas de secousse sur les marchés.

Erreur n°6 : ne pas se fixer d'objectifs

Tout investisseur connaissant son premier bullrun (ou marché haussier en français) à prononcé cette phrase des centaines de fois dans sa tête : "Est-ce que je retire mes gains ?"

Cette absence d'objectif dans votre stratégie d'investissement est une erreur fondamentale : en naviguant à vue vous risquez de succomber aux fameux FOMO : la peur de louper une occasion en or de se faire de l'argent.

Avant chaque investissement et dépôt vous devez être clair avec vous même en établissant l'objectif de votre stratégie d'investissement :

"Je pose x euros à x fréquence. À x % de rendement empoché par rapport à ma mise de départ je retire x %. En cas de baisse de x % je retire x % pour ne pas trop m'exposer."

💡
En investissement, vous devez être plus sévère avec les pertes qu'avec les gains. Exemple : un retrait en cas de retour sur investissement à +15% doit être lié à un retrait en cas de perte à -10%. Si j'investis 100 euros dans une action et décide de retirer mon gain le jour ou ces 100 valent 115 euros (+15%), je dois également prévoir de couper ma perte à 90 euros (-10%).

Bonus : investir sans faire ses propres recherches

Le must pour tout investisseur qui se respecte. Investir de l'argent dans un projet, une entreprise ou une valeur que vous ne connaissez que trop peu voir pas du tout fait partie des pires erreurs possibles.

Premièrement, vous passez pour un idiot vis-à-vis de votre entourage, pensez-y.

Être incapable d'expliquer à quoi sert le Bitcoin ou ce que commercialise les entreprises Air Liquide ou Schneider Electric alors que vous venez d'y investir 2000 euros n'attirera pas sur vous des regards admiratifs.

Au delà de l'aspect social il en est de la préservation de votre portefeuille : si vous ne connaissez pas le ou les actifs dans lesquels vous réalisez vos investissements vous serez incapable de jauger l'impact d'une annonce ou d'un mouvement de marché sur ces mêmes actifs.

À partir de là vos décisions seront irrationnelles, et vous commencez à le comprendre à présent : une décision irrationnelle ne permet jamais de maximiser votre rendement.

Ayez ce réflexe de faire vos propres recherches. Consultez plusieurs sources d'informations, croisez les données et les avis.

Les questions à se poser avant d'investir

  • Pourquoi cet actif monte ?
  • Quel est le marché ?
  • Quel problème résout cet actif dans le monde réel ?
  • Cette personne qui me conseille est-elle payée par une entreprise ?
  • Quel est l'état de la courbe d'adoption de cet actif ?
  • Sommes-nous dans un marché haussier ou baissier ?

Investir sans notion aura pour seul effet d’augmenter votre risque de perte à terme, et donc de diminuer vos revenus.

Chaque valeur qui constitue votre portefeuille doit pouvoir être expliquée à un enfant de 5 ans, simplement. C'est la gageure que vous comprenez pleinement ce dans quoi vous avez investi.

Toutes ces erreurs sont courantes chez les débutants en investissement qui doivent composer avec leurs émotions instables face aux mouvements des marchés. Rappelez-vous : récoltez les bonnes informations, soyez le plus objectif et rationnel possible face au rendement que l’on peut vous promettre et diversifiez votre portefeuille. Bien que tous ces bons comportements financiers viendront avec les années, prenez une longueur d’avance en apprenant des erreurs qu’on fait les autres investisseurs avant vous avec leur argent.

Découvrez nos autres articles et nos conseils sur l’investissement :