Que faire avec 10 000, 20 000, 30 000, 40 000, 50 000 et 100 000 euros ?

que faire avec 10000, 20000, et 50000 euros ?

Vous êtes décidé à placer votre argent en 2022 mais vous ne savez pas comment vous y prendre ? En matière d'investissement, plusieurs étapes essentielles sont à respecter si l'on souhaite placer son capital de façon intelligente. De 10 000 à 500 000 euros, on vous explique les différents placements qui s'offrent à vous et comment les répartir idéalement.

Dans cet article :

Que faire avec vos 10 000, 20 000, 30 000, 50 000 ou 100 000 euros ?

La répartition de votre capital dans un ou des placements donnés est fortement corrélé à votre situation personnelle et professionnelle.

Pour faire simple, nous allons considérer que notre investisseur est "débutant". C'est-à-dire qu'il a peu voir pas d'épargne ou autres placements en cours au moment où entre en sa disposition cette somme d'argent.

NB : les lignes qui suivent sont de simples recommandations pour un investisseur débutant et ne constituent en rien un conseil en investissement.

Que faire avec 10 000 euros ?

Avec 10 000 € vous pouvez investir :

  • 7 000 € dans des produits d'épargne (70%)
  • 2 000 € dans les métaux précieux (20%)
  • 1 000 € dans les actions (10%)

Que faire avec 15 000 euros ?

Avec 15 000 € vous pouvez investir :

  • 10 000 € dans des produits d'épargne (66%)
  • 3 000 € dans les métaux précieux (20%)
  • 2 000 € dans les actions (14%)

Que faire avec 20 000 euros ?

Avec 20 000 € vous pouvez investir :

  • 10 000 € dans des produits d'épargne (50%)
  • 7 500 € dans les métaux précieux (37,5%)
  • 2 000 € dans les actions (10%)
  • 500 € dans les crypto-monnaies (2,5%)

Que faire avec 30 000 euros ?

Avec 30 000 € vous pouvez investir :

  • 15 000 € dans des produits d'épargne (50%)
  • 10 000 € dans les métaux précieux (33%)
  • 4 000 € dans les actions (13%)
  • 1 000 € dans les crypto-monnaies (3%)

Que faire avec 40 000 euros ?

Avec 40 000 € vous pouvez investir :

  • 20 000 € dans des produits d'épargne (50%)
  • 10 000 € dans les métaux précieux (25%)
  • 10 000 € dans l'immobilier, apport en vue d'un crédit (25%)

Que faire avec 50 000 euros ?

Avec 50 000 euros vous pouvez investir :

  • 20 000 € dans des produits d'épargne (40%)
  • 10 000 € dans les métaux précieux (20%)
  • 10 000 € dans l'immobilier, apport en vue d'un crédit (20%)
  • 5 000 € dans les actions (10%)
  • 3 000 € dans les crypto-monnaies (6%)
  • 2 000 € dans les matières premières (4%)

Que faire avec 80 000 euros ?

Avec 80 000 € vous pouvez investir :

  • 20 000 € dans des produits d'épargne (25%)
  • 15 000 € dans les métaux précieux (18%)
  • 15 000 € dans l'immobilier, apport en vue d'un crédit (18%)
  • 10 000 € dans les actions (12,5%)
  • 5 000 € dans les crypto-monnaies (6%)
  • 5 000 € dans les matières premières (6%)
  • 5 000 € dans du Private Equity (6%)
  • 5 000 € dans les SCPI (6%)

Que faire avec 100 000 euros ?

Avec 100 000 € vous pouvez investir :

  • 20 000 € dans des produits d'épargne (20%)
  • 20 000 € dans l'immobilier, apport en vue d'un crédit (20%)
  • 15 000 € dans les métaux précieux (15%)
  • 15 000 € dans les actions (15%)
  • 10 000 € dans les SCPI (10%)
  • 5 000 € dans les matières premières (5%)
  • 5 000 € dans du Private Equity (5%)
  • 5 000 € dans les crypto-monnaies (5%)
  • 5 000 € dans les objets de collection (5%)

Que faire avec 300 000 euros ?

Avec 300 000 € vous pouvez investir :

  • 100 000 € dans l'immobilier, apport en vue d'un emprunt (33%)
  • 70 000 € dans des produits d'épargne (23%)
  • 30 000 € dans les métaux précieux (10%)
  • 30 000 € dans les actions (10%)
  • 20 000 € dans les SCPI (7%)
  • 15 000 € dans les matières premières (5%)
  • 15 000 € dans les crypto-monnaies (5%)
  • 10 000 € dans les objets de collection (3%)
  • 10 000 € dans du Private Equity (3%)

Que faire avec 500 000 euros ?

Avec 500 000 € vous pouvez investir :

  • 200 000 € dans l'immobilier, apport en vue d'un emprunt (40%)
  • 70 000 € dans des produits d'épargne (14%)
  • 50 000 € dans les métaux précieux (10%)
  • 50 000 € dans les actions (10%)
  • 40 000 € dans les SCPI (8%)
  • 30 000 € dans les matières premières (6%)
  • 20 000 € dans les crypto-monnaies (4%)
  • 20 000 € dans les objets de collection (4%)
  • 20 000 € dans du Private Equity (4%)

Avant d'investir votre argent : analysez votre profil

Qu'importe le capital que vous avez à disposition, l'analyse de votre situation personnelle et professionnelle sera prépondérante à toute décision.

Votre situation personnelle et professionnelle

Un étudiant de 20 ans n'investira pas 10 000, 20 000 ou 50 000 euros comme un rentier de 50 ans.

Votre situation professionnelle est un facteur majeur de décision, avant d'investir vous devez apporter des réponses aux questions suivantes :

  • Avez-vous des rentrées d'argent régulières ?
  • Ces sommes d'argent couvrent-elles aisément votre rythme de vie ?
  • Des personnes dépendent-elles de mes revenus et de mon capital ?
  • Ai-je des besoins importants à financer prochainement ?
  • Quels sont mes projets dans les 5/10 prochaines années ?

Toutes ces questions vous permettent de poser un cadre autour de votre situation financière, et d'éviter de commettre des erreurs avant d'investir votre argent.

Vous serez ainsi en mesure de déterminer quel montant il serait judicieux de placer sans vous bloquer à court/moyen/long terme sur d'autres engagements financiers.

Définir votre projet et votre objectif

Vous avez 20 000 euros à investir, là, tout de suite. Très bien.

Mais quel est votre projet ?

Une stratégie d'investissement se doit d'être cohérente. Pour se faire, il est indispensable de déterminer l'objectif d'un placement donné. Posez-vous les questions suivantes :

  • Est-ce que je veux disposer de mon capital en cas de besoin ou est-ce que je peux laisser ce capital travailler durant plusieurs années ?
  • Puis-je me permettre de perdre cet argent définitivement ou cela n'est pas envisageable ?

Ces questions vous permettent de qualifier la somme que vous allez investir et vous orienter vers les meilleurs horizons de placements disponibles.

Votre profil d'investisseur

Prudent ? Équilibré ? Dynamique ?

Concrètement, déterminer votre profil d'investisseur vous permettra de répondre à la question suivante :

  • Est-ce que je choisis des investissements contenant un risque élevé pour maximiser mes profits ou je préfère sélectionner des placements sécurisés moins rémunérateurs ?
les différents profils d'investisseurs

💡
Il peut-être difficile de déterminer un profil précis lorsque l'on débute dans l'investissement, généralement le profil s'apprécie au bout de plusieurs années, en effectuant une "photographie" du portefeuille. C'est la raison pour laquelle on conseille souvent aux investisseurs débutants de s’éloigner du risque et de démarrer en adoptant une gestion prudente !

Les investissements les plus sollicités en France

Que faire avec vos 10 000, 15 000, 20 000, 50 000 ou 100 000 euros ? Parmi les meilleurs placements nous pouvons citer :

  • L'immobilier locatif (résidence et/ou place de parking)
  • Les SCPI (Société Civile de Placement Immobilier)
  • Les actions (via un Plan Épargne Action ou un ETF)
  • Les produits d'épargne (livret bancaire, assurance vie)
  • L'investissement dans les entreprises (Private Equity, crowdfunding)
  • Les crypto-monnaies (Bitcoin et les autres crypto-actifs)
  • Les métaux précieux (or, argent, platine, palladium)
  • Les oeuvres d'arts et objets de collection

Pour chacun de ces placements, nous vous donnons notre avis en déterminant 2 notes sur 5 étoiles :

★☆☆☆☆ : compliqué / ★★★★★ : facile

Ces 2 notes sont basées sur :

  • La facilité d'investissement : à quel point est-il simple de placer son argent ?
  • La facilité de compréhension : est-ce qu'investir dans ce type de solution nécessite des connaissances ?

L'immobilier locatif

D'après une étude ministère de l'économie et des finances, l'immobilier reste la solution la plus plébiscitée par les français.

Acquérir un appartement ou une maison attire et rassure les investisseurs de par son côté tangible et fonctionnel. Une potentielle chute du marché n'enlèvera jamais la qualité intrinsèque du bien : vous pourrez toujours y habiter.

C'est également un placement accessible plutôt "facilement", dans la mesure où les banques accordent des crédits et vous permettent de profiter de l'effet de levier, même sans capital initial conséquent.
Pour financer un achat de 100 000 ou 200 000 euros, 5% du prix total en apport sera suffisant (au regard de votre situation financière bien entendu).

En revanche, le délai d'acquisition d'un bien de la première sollicitation de votre banque jusqu'à la location est relativement long et nécessite l'intervention de plusieurs acteurs (banque, courtier, agent immobilier, notaire...)

L'immobilier jouit d'aides et de dispositifs intéressants : loi Pinel, PTZ (prêt à taux zéro)... Beaucoup de solutions sont disponibles pour vous aider à obtenir une maison ou un appartement.

On l'oublie souvent mais l'immobilier locatif ne se limite pas aux logements : les places de parking et les garages constituent des options intéressantes avec un bon rendement pour l'investisseur qui souhaite dégager du profit à court terme.

💡
Notre avis
Facilité d'investissement : ★★★☆☆
Facilité de compréhension : ★★★★★

Découvrez notre article : investir dans l'immobilier jeune en 2022

Les SCPI

Plus spécifiques et privilégiées par des investisseurs plus aguerris, les SCPI ont également de solides arguments :

  • Taux de rémunération élevés : 3 à 6%/an
  • Moins de frais de gestion que l'immobilier classique
  • Moins de capitaux et de fonds nécessaires pour investir
  • Liquidité importante à la revente
💡
Notre avis
Facilité d'investissement : ★★★☆☆
Facilité de compréhension : ★★★☆☆

Les actions (via la bourse)

Selon l'INSEE en 2018, environ 8% des français détiennent au moins une action d'entreprise cotée en bourse (CAC 40, S&P 500 ou tout autre place boursière).

En achetant une action, on rentre dans un domaine encore un peu plus niché qui repousse beaucoup d'investisseurs, principalement pour deux raisons : le manque de connaissance, et la peur d'une perte définitive de leur capital.

Pourtant, ouvrir un PEA en 2022 est relativement simple : toute la gestion peut s'effectuer sur internet via une banque ou un courtier en ligne (broker).

Le Plan Épargne Action est un placement avec une bonne rentabilité ! Sur la période 2017-2021, d'après BFM Bourse & TradingSat, le CAC 40 (les 40 plus grosses entreprises françaises cotées en bourse) affiche un rendement annuel de 12,48% !

💡
Notre avis
Facilité d'investissement : ★★★★☆
Facilité de compréhension : ★★★☆☆

Lisez notre article : Combien rapporte un PEA en 2022 ?

Les produits d'épargne

Vous les connaissez forcément : livret A, livret bleu, livret jeune.... Majoritairement représenté par le livret A, qui reste le "placement préféré" des français.
En réalité il n'a rien du "préféré", il s'agit juste de la solution d’épargne la plus rapide, la plus simple et la moins coûteuse.

Une solution d'épargne classique, proposée par toutes les banques, vous permet de disposer de votre épargne très facilement, que vous ayez 5000 ou 50000 euros à investir.

Leur défaut, et pas des moindres, c'est la rentabilité. Ils ne rapportent absolument plus rien en 2022 : on parle de 0,5-1% de taux d'intérêt sur un livret A.
Apposé à une inflation galopante de plus de 5 à 7% en France sur 2022, sélectionner uniquement une assurance vie à faible risque et à faible taux pour placer ses 10 000, 20 000 ou 100 000 euros relève d'une mauvaise stratégie.

💡
Notre avis
Facilité d'investissement : ★★★★★
Facilité de compréhension : ★★★★★

Investir dans les entreprises via du Private Equity (ou du crowdfunding)

Le Private Equity (ou capital investissement) est une forme de financement qui consiste en des financements privés dans des projets (via des entreprises) à fort potentiel de croissance.

On en entend souvent parler via des start-up (ou scale-up) réalisant des récoltes/levées de fonds auprès de particuliers ou de petites sociétés.

Le Private Equity peut dégager une rentabilité importante : si vous investissez une somme d'argent conséquente sur une ou des entreprises qui explosent et qui finissent par connaître une cotation en bourse, vos gains seront importants.

Symétriquement, vous pouvez tout perdre (et c'est ce qui arrive dans la majorité des cas) : l'entreprise en question n'arrive pas à devenir rentable sur le long terme, est liquidée, et votre capital est alors définitivement perdu.

Il s'agit d'un investissement que l'on réalise lorsque l'on à déjà placé une certaine somme d'argent sur d'autres types de placements. De plus, le private equity nécessite une bonne connaissance des secteurs où évoluent les entreprises ou vous souhaitez investir.

💡
Notre avis
Facilité d'investissement : ★☆☆☆☆
Facilité de compréhension : ★★☆☆☆

Les crypto-monnaies

Bitcoin et les cryptomonnaies entrent dans la catégorie d'actifs les plus volatiles et les moins "sécurisés", à tel point que certaines personnes se posent la question : faut-il investir dans les crypto monnaies ?

Les profils d'investisseurs dynamiques adoreront s'exposer à ce genre d'actifs tant il peut procurer un retour sur investissement colossal sur une période de temps très courte.

En 2022 les publicités et plateformes d'échanges se multiplient et vous pouvez investir dans les crypto-monnaies en l'espace de quelques minutes avec votre carte bleue, à condition d'être client d'une banque crypto-friendly.

Comme pour tous les actifs présentant un risque élevé, la perte définitive n'est pas à exclure. Surtout dans un secteur aussi complexe et récent que celui-ci.

Les cryptomonnaies n'ont pas encore passées "l'épreuve du temps", le plus vieux projet d'une crypto-monnaie (à savoir Bitcoin) est né en 2009. Bien que son utilisation se démocratise petit à petit, une grande partie des français n'ont aucune idée du fonctionnement de la blockchain et de ses mécanismes sous-jacents.

Recherches, expérimentations et patience sont requis pour bien débuter en crypto-monnaie avant de décider d'allouer une partie de son portefeuille dans cette classe d'actifs.

💡
Notre avis
Facilité d'investissement : ★★★★☆
Facilité de compréhension : ★☆☆☆☆

Les métaux précieux et les matières premières

Les métaux précieux sont souvent cités comme des valeurs refuge. Notamment l'or, qui fut la première monnaie d'échange standardisée au monde.

Pourquoi ? Car quand il s'agit de monnaie d'échange tout n'est qu'une question de confiance. Or, depuis 5000 ans l'or est le métal précieux par excellence, celui auquel tout le monde accorde une valeur, par sa rareté et sa beauté.
On l'oublie souvent mais c'est seulement depuis 1971 avec la fin de l'étalon or que ce dernier n'est plus utilisé comme monnaie d'échange principale.

Investir dans l'or en 2022 : le guide complet

Argent, palladium et platine sont les 3 autres principaux métaux précieux que l'on peut citer dans lesquels vous pouvez décider d'investir.

En ce qui concerne les matières premières, qu'il s'agisse du pétrole, du charbon, de l'acier... La logique est identique à celle d’un achat d’appartement ou d'une place de parking : en cas de crise et d'effondrement des cours, on sait encore à quoi elles servent et comment elles peuvent être utilisées. Fondamentalement, peu importe le cours, une matière première sera toujours utilisée et demandée.

💡
Notre avis
Facilité d'investissement : ★★☆☆☆
Facilité de compréhension : ★★★★☆

Oeuvres d'art et objets de collection

Montres de luxe, tableaux, vins & spiritueux, voitures et même LEGO ! Investir dans les objets de collection est possible dans beaucoup de secteurs.

Découvrez comment investir dans le whisky

Si ce type d'investissement peut vous paraître simple et accessible, détrompez-vous. Dénicher les bons objets, les réparer, les entretenir, les conserver, les sécuriser, puis éventuellement les revendre, n'a rien d'anodin et constitue un véritable travail de professionnel.

Ce type d'investissement est réservé aux véritables connaisseurs et passionnés du marché d'objets en question.

💡
Notre avis
Facilité d'investissement : ★★☆☆☆
Facilité de compréhension : ★★★☆☆

Quelle fiscalité pour vos placements financiers ?

Chaque placement que vous sélectionnerez répond à une fiscalité précise. Avant d'investir il est indispensable de se renseigner sur l'imposition en vigueur !

Fiscalité de l'immobilier locatif

La fiscalité de l'immobilier locatif en France dépend du type de bien que vous possédez et de la durée de votre bail.

Si vous possédez un bien locatif meublé, vous devrez payer des impôts sur le revenu foncier et sur la valeur ajoutée (TVA).
Si vous possédez un bien locatif non meublé, vous ne serez pas tenu de payer de TVA, mais vous devrez payer des impôts fonciers.

Fiscalité des SCPI

La fiscalité des SCPI en France est relativement complexe.

Généralement elle est déterminée en fonction de la nature de l'investissement.
Dans le cas le plus populaire (vous avez acquis des parts d'une SCPI), vos revenus issus des loyers sont considérés comme des revenus fonciers, donc soumis à la taxe foncière.

Il vous reste ensuite à qualifier ces revenus en choisissant votre régime d'imposition : réel ou micro-foncier.

  • Régime réel : à sélectionner si vous n'avez pas d'autres revenus fonciers que ceux issus de la SCPI, ou si l'ensemble de vos revenus fonciers excèdent 15 000 € par an.
  • Micro-foncier : à sélectionner si vous êtes propriétaire d'un autre appartement (ou d'une maison), ou si l'ensemble de vos revenus fonciers sont inférieurs à 15 000 € par an.

Fiscalité des actions

Concernant votre Plan Épargne Action (ou votre ETF), il faut distinguer les revenus issus des dividendes (versés par une entreprise chaque année) et les plus-values réalisées à la revente de votre titre.

La fiscalité se fait, au choix, comme suit :

  • Dividendes : Prélèvement Forfaitaire Unique (PFU) de 30% (12,8% + 17,2% de prélèvement sociaux) ou imposition au barème de l'Impôt sur le Revenu (IR) avec abattement de 40% et déductibilité partielle de la CSG
  • Plus values : Prélèvement Forfaitaire Unique (PFU) de 30% (12,8% + 17,2% de prélèvement sociaux) ou ou imposition au barème de l'Impôt sur le Revenu (IR)

Fiscalité de l'épargne

En ce qui concerne le livret A, il s'agit d'un produit d'épargne réglementé par l'État français.
Le montant maximal de dépôt est de 22 950 euros et les intérêts sont exonérés d'impôt sur le revenu.

Cette fiscalité s'applique également au LDDS (Livret Développement Durable et Solidaire) et sur le livret jeune.

Fiscalité des investissement en entreprise

Le Private Equity est de l'investissement sur des actions non cotées. Ces dernières sont, comme une action cotée sur votre portefeuille PEA, imposées sur les dividendes et les plus-values :

  • IR de 12,8 % + prélèvements sociaux de 17,2 % soit un taux global de 30 %
  • ou imposition au barème de l’IR (abattement de 40 % pour les dividendes et abattement pour durée de détention sur les plus-values lorsque les titres sont acquis avant le 01/01/2018) + prélèvements sociaux de 17,2%

Fiscalité des crypto-monnaies

Les crypto-monnaies, comme pour la plupart des valeurs mobilières sont imposées via le PFU (Prélèvement Forfaitaire Unique) soit 12,8% à l'IR + 17,2% de prélèvements sociaux.

A noter qu'il existe un abattement de 305 euros sur les plus-values réalisées.

💡
Lorsqu'on parle de plus-value on parle bien évidemment de plus-value de cession, c'est à dire sur l'argent que vous avez gagné une fois l'actif vendu au profit d'un gain en euro, dollar ou tout autre monnaie d'état. En échangeant un bitcoin contre des stablecoin par exemple, l'imposition ne s'applique pas car vous restez dans le système crypto-monnaie.

Fiscalité des métaux précieux

Pour l'or et les métaux précieux (argent, platine, palladium), la fiscalité applicable est simple : quel que soit le prix du bien vendu, la taxation est une taxation forfaitaire de 11 % du prix du bien.

Fiscalité des objets de collection

Attention, avant de déclarer quelconque revenus sur la vente d'un de vos objets de collection, vous devez être sûr que celui-ci est considéré comme un objet précieux.
Plusieurs critères tels que son ancienneté et sa rareté sont pris en compte.

S'il s'agit bien d'un objet précieux alors la vente d’un de ces objets, pour un montant supérieur à 5 000 €, donne lieu au paiement d'une taxe forfaitaire de 6%.

Que faire de votre argent ? Vous êtes la meilleure personne pour le savoir ! Prenez en compte tous ces conseils mais ne les dissociez pas de votre situation personnelle : c'est votre profil d'investisseur, vos objectifs financiers et votre plan d'investissement qui déterminent en premier lieu ce qu'il y a de mieux à faire avec 10 000, 20 000 ou 100 000 euros.

Découvrez nos autres articles sur le thème de l'investissement :